L’alimentation pour le diabète : Quelles règles à suivre ?

Se caractérisant par la maladie qui provoque la présence du sucre dans l’urine, étant liée à un défaut d’insuline (le type 1), ou à une obésité morbide (le type 2), le diabète est le premier motif d’invalidité et de décès dans le monde. Très généralement, sa présence se fait remarquer à l’âge de 40 ans, quand les premiers symptômes apparaissent, et ceux sont les personnes obèses ou en surpoids qui sont les premières prisées. Il faudrait aussi rappeler que le diabète est une maladie asymptomatique, autrement dit, on ne se sent pas malade pendant plusieurs semaines. Quand on ajoute à cela les statistiques qui disent que, près de 800 000 personnes ou plus ne connaissent pas leur état de santé en France, on se rend bien compte que ce n’est guère une chose à banaliser.

Que vous soyez positif ou négatif, que vous preniez des médicaments ou non, l’alimentation est le fondement indissociable de votre médication si vous êtes diabétique ou si vous voulez diminuer le risque de le développer. Même si le sujet est milles fois abordé déjà sur Net, cet article est comme une courte synthèse, une mise au point à retenir, sur les règles alimentaires à suivre et à privilégier face à ce vice.

 

Respectez la règle des 03 repas par jour aux heures adéquates

Vous savez sans doute qu’il n’existe à ce jour, aucun traitement pour guérir cette maladie. Tous les médicaments existants, interviennent uniquement dans la régulation et la stabilisation de la glycémie du sujet porteur du diabète, et ainsi offrir à ce dernier, une qualité de vie pouvant supporter le mal tout au long de sa vie et sans risque. Pour doubler les bénéfices de cette méthode, il faut nécessairement que le malade combine à son traitement, une bonne alimentation régulière de 03 repas par jour, et cela aux heures convenables. Nous insistons principalement sur le petit déjeuner, qui constitue à lui seul, le repas qui apporte à l’organisme, 25 % de l’apport calorique de la journée.

 

Privilégiez les aliments à l’indice glycémique bas

Qu’importe votre propre définition que vous donnez à la maladie du diabète, nous sommes quasi-certains que le mot « sucre » s’y trouve. Pour vous expliquer un peu, l’insuline est une hormone qui régule le taux de sucre qu’on on a dans le sang, et c’est cette hormone qui subit un disfonctionnement dès l’apparition de ce mal. Si déjà pour un diabète, l’organisme a dû mal à repartir convenablement le taux de sucre dans le sang, autant éviter les aliments qui viendront ajouter du surplus au surplus existant.

Il faut noter aussi que chez le sujet soufrant du diabète de type 1, il a totale absence de la production d’insuline, et chez le sujet soufrant du diabète de type 2, on a une résistance de l’organisme au mécanisme de cette hormone. Alors, la solution est d’optez pour des aliments à indice glycémique bas. Voici une liste d’aliments que propose Doctissimo.

 

Optez pour des aliments riches en graisses insaturées

En plus de souffrir du diabète, le patient court aussi un fort risque de développer une maladie cardiovasculaire. Quand le taux de sucre dans le sang n’est pas bien régulé, ce qui suit immédiatement est l’altération des artères de petit calibre comme celles des reins ou des yeux, ou de plus gros calibre comme les coronaires au niveau du cœur. C’est pourquoi le diabétique doit optez pour la prise d’aliments riches en graisses monoinsaturées ou poly-insaturées, qui détourneront ce processus d’encrassement des artères. Vous vous ferez ainsi un plein de vitamine et de minéraux comme l’Omega 3, auxquels on attribue des bienfaits sur les maladies cardiovasculaires.

 

Mangez des féculents

Pour le maintien du taux de glycémie dans l’organisme, et pour éviter l’envie fréquent de la faim, mangez des féculents à chaque repas. Ils contiennent des fibres alimentaires qui interviennent dans le contrôle de la glycémie, et ils retardent l’absorption des sucres au niveau digestif. On vous conseille néanmoins d’opter pour des féculents contenant des fibres solubles que l’organisme tolère mieux à la digestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *