Le cri de la mouette : Notre appréciation

Le livre audio Le cri de la Mouette est une production littéraire de l’écrivaine et comédienne française Emmanuelle Laborit.

Il est paru en septembre 1994 dans la collection Vécu et est édité par Robert Laffont.

Cet ouvrage autobiographique qui s’étend sur 207 pages retrace les souvenirs d’enfance ainsi que l’adolescence de l’auteure.

Il évoque également ses méthodes d’apprentissage de la langue des signes et les périodes éprouvantes qui lui ont permis de forger sa personnalité.

Trouvez ici tout ce qu’il faut savoir de cette œuvre.

Présentation de l’ouvrage Le cri de la mouette 

Le livre audio Le cri de la mouette retrace la vie d’Emmanuelle Laborit qui, s’il faut le rappeler, est née sourde.

Celui-ci décrit aussi ce qu’est cette existence où pour communiquer avec les autres, il n’y a qu’une seule option : apprendre le langage des signes.

Tout au long de l’ouvrage, l’auteure évoque les hauts et les bas de sa vie d’handicapé auditif.

Pour tirer la meilleure partie de la lecture de « Le cri de la mouette » d’Emmanuelle Laborit en livre audio, rendez-vous sur Audible.

Comment écouter le livre audio « Le cri de la mouette » ?

Vous pouvez lire le format broché de l’ouvrage ou vous contenter de la version voix.

Afin de bénéficier de ce livre audio, rendez-vous sur la plateforme Audible pour le télécharger ou l’écouter directement.

En effectuant un abonnement gratuit pendant 30 jours que vous résiliez après, vous aurez l’occasion de parcourir ce livre sonore.

Résumé du livre le cri de la mouette 

L’histoire que vous suivrez dans cette œuvre d’Emmanuelle Laborit en livre audio commence par les inquiétudes des parents de l’auteure.

Ces derniers tentent vainement de comprendre la raison pour laquelle leur fille ne balbutie jamais.

Pourtant, elle prête attention aux claquements des portes ou de tout autre bruit dans son entourage.

Ils n’auront donc plus d’autre choix que d’emmener leur fille de 3 ans vers un professionnel de la santé pour en avoir le cœur net.

Les analyses réalisées par le spécialiste sont sans appel.

Leur fille était atteinte de surdité comme ils s’en doutaient d’ailleurs.

Elle ne pourra jamais prononcer le moindre mot durant son séjour sur terre.

Une nouvelle difficile à accepter

Cette triste et dure réalité a été très difficile à accepter par les parents d’Emmanuelle Laborit.

Toutefois, ils se sont rendus à l’évidence et ont dû faire face aux faits.

La mère porte une attention singulière à sa fille en lui procurant les soins nécessaires, ce qui a renforcé davantage l’intimité entre les deux.

Le père, par contre, s’est montré distant.

D’abord, en raison de son travail qui aspirait la majeure partie de son temps et ensuite pour le handicap de son enfant.

Toutefois, ce dernier ne cesse de penser à ce qu’il pouvait faire pour sa fille afin de la soulager.

C’est ainsi, qu’un jour en écoutant la radio, il entend parler de la langue des signes.

Il va donc prendre les dispositions nécessaires pour que sa fille puisse bénéficier de cette formation qui favorise son insertion professionnelle et même sociale.

Emmanuelle sera donc envoyée à Vincennes alors qu’elle n’avait que 7 ans pour acquérir les aptitudes requises pour cette langue.

Le début de l’apprentissage d’Emmanuelle

Elle se retrouvera la même année à Washington avec ces géniteurs pour commencer son apprentissage.

Dans son centre, elle fait la connaissance d’enfants américains sourds comme elle.

Elle apprend à vivre avec ceux-ci tout en emmagasinant des connaissances.

Pendant ce temps, ces parents ont donné naissance à une nouvelle fille, Marie.

Cette dernière contrairement à Emmanuelle s’exprime clairement.

Dans sa nouvelle langue, l’auteure apprend comment nommer les événements et les personnes de son entourage.

L’un de ses plus gros progrès est la connaissance du nom de sa sœur en langue des signes.

Après 3 ans de formation assidue, elle avait déjà appris plein de choses. Elle devrait donc quitter cette école pour s’inscrire dans une nouvelle, Morvan.

A sa grande surprise, elle n’y avait aucune chance de le faire.

L’accès est interdit aux personnes ne s’exprimant qu’exclusivement en langue des signes.

Elle se révolta d’avoir fait tous ces sacrifices pour rien.

Une suite de déception inattendue

4 ans plus tard, précisément à sa treizième année, elle décide de ne plus faire aucun effort d’apprentissage.

En prise à l’adolescence, elle voudrait trouver l’amour de sa vie.

Elle fait donc la rencontre d’un jeune homme ayant le même handicap qu’elle.

Malgré que ses parents n’apprécient pas son nouveau compagnon, elle va s’obstiner.

Avec celui-ci, elle échangera son premier baiser même si cet amour ne dure que le temps d’un feu de paille.

Emmanuelle surprend l’homme avec qui elle voudra passer le restant de sa vie avec une autre fille lors d’une fête.

Elle pleura jusqu’à l’aube sous un immeuble et depuis ce jour, ses sorties se multiplient.

Elle rentrait à la maison tardivement et parfois pas.

Emmanuelle se trouve, lors d’une sortie avec ses copains, emportée par les forces de l’ordre dans un commissariat.

Elle passera la nuit en prison avant d’être récupérée le lendemain par ses parents.

Cet événement bouleversa davantage la sourde qui se laissera aller à la débauche.

Elle se fera une nouvelle fois arrêter et libérer par son père.

Depuis ce jour, celui-ci ne s’intéresse plus jamais à sa fille et d’ailleurs, il divorce de sa mère.

Le retour sur la voie du bonheur

Pourtant, cette dernière ne cessa quant à elle de ramener leur enfant sur la bonne voie.

Ces conseils semblent avoir d’impact, car la fille s’est fait une place dans l’univers du cinéma, du théâtre et de la littérature.

Les points forts du livre sonore le cri de la mouette 

La production de Emmanuelle Laborit est bien plus qu’une simple autobiographie.

C’est tout une leçon de vie qui retrace le parcours périlleux des handicapés.

Elle évoque également le rôle combien important que les parents jouent ou doivent jouer dans la vie de ces personnes.

Par ailleurs, le livre est un appel fort que l’auteur lance à la société.

Cet appel fait remarquer en un premier temps qu’il ne faut en aucun cas se laisser aller à la débauche peu importe les situations.

D’autre part, il laisse entendre que les handicapés apportent et peuvent apporter davantage au progrès de l’humanité.

Parlant du style d’écriture, son livre est écrit avec une parfaite finesse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.