Petits et grands, nous sommes tous fans de peluches

La peluche tient une place importante dans notre vie. Du premier cadeau de naissance à la peluche que l’on pose sur son bureau pour décorer, ce petit objet rassurant nous accompagne tout au long de notre vie.

A l’adolescence, on a tendance à renier nos peluches et doudou, pourtant une fois adulte, on assume beaucoup plus de l’avoir avec nous au quotidien. Entre objet de transition et pièce de collection, partons à la découverte des peluches.

Offrir une peluche comme cadeau de naissance

Lorsque l’on apprend une grossesse dans notre entourage proche, on commence à se poser la question du cadeau de naissance. Ce cadeau devra faire plaisir aux parents, au bébé mais il devra aussi être une part de nous que nous transmettons au nouveau né.

Il existe de nombreuses peluches pour les tout petit que l’on peut offrir à un bébé, cliquez ici pour découvrir l’un de mes sites favoris en la matière.

Offrir une peluche en cadeau de naissance est l’une des meilleure idée que l’on puisse avoir. Si les parents ont fait une liste de naissance, on peut sélectionner un produit de la liste pour répondre à leur besoin et ajouter un petit cadeau supplémentaire qui vient du coeur et de notre envie.

En effet, la liste de naissance est faite pour aider les nouveaux parents à acquérir le matériel nécessaire pour accueillir le fruit de leur amour, mais elle n’empêche en rien d’ajouter un cadeau de naissance original.

Quelle différence entre une peluche et un doudou ?

Le doudou a une connotation fonctionnelle dans l’esprit des adultes. On veut que notre enfant ait un doudou qui ne prenne pas de place, qui soit facile à laver et que l’on puisse posséder en plusieurs exemplaires.

Chez l’enfant, le doudou sera l’objet qu’il aura choisi. Le doudou est un objet de transition, il sert à l’enfant à se rassurer lorsqu’il est seul dans son lit et ne voit pas ses parents, lorsqu’il va chez sa nounou il retrouve une odeur familière et un objet qui l’accompagne en permanence.

Pourquoi rejetons-nous nos peluches à l’adolescence ?

La peluche ou le doudou sont des symboles de l’enfance. L’adolescence est une étape transitoire où l’on rejette tout ce qui nous rattache à l’enfance. Désireux de grandir et de s’affirmer l’adolescent a tendance à renier tout ce qui peut le rattacher à l’époque de l’enfance et ne plus afficher son attachement à ses peluches. Pour autant l’adolescent ne jettera pas les peluches de son enfance, il les rangera juste dans un coin à l’abri des regards.

La relation de l’adulte aux peluches

Arrivé à l’âge adulte, le besoin d’affirmation s’estompe, on n’a plus besoin de prouver que l’on n’est plus un enfant et posséder une peluche n’est plus honteux.

Pour les nouvelles générations, la culture de la collection d’objets thématiques autour de films ou de série contribue à ce que nous ayons à nouveau des peluches à l’âge adulte. De l’univers manga aux film de super héros Marvel ou DC Comics, les peluches à l’effigie de la pop culture s’installent sur notre bureau et contribuent à marquer notre identité auprès du monde extérieur.

Quel que soit notre âge, la peluche tient un rôle différent dans notre construction, de l’objet rassurant à l’objet identitaire, il n’y a pas d’âge pour avoir une peluche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.